Comment éviter de perdre un document (et des années de vie au passage)

This entry is part 3 of 3 in the series La minute de l'écrivain geek

Cela fait cinq ans maintenant que j’utilise Dropbox.

J’ai commencé dans le but de partager des fichiers avec des collègues et des prestataires, puis petit à petit, j’ai commencé à archiver mes documents comme un simple back-up.

💾

Je ne sais plus exactement à partir de quel moment j’ai commencé à écrire directement dans Dropbox, je sais juste que lorsque je travaillais dans un bureau (et qu’il y avait de longues heures creuses), je corrigeais également des manuscrits et ça m’arrangeait de ne pas avoir besoin d’une clé USB (je m’en méfie comme la peste de ces bestioles-là).

Quand j’ai dû changer d’ordinateur et que j’ai eu besoin d’heures pour transférer mes documents d’un Wally à l’autre, j’ai décidé que j’allais me simplifier la vite : j’allais travailler directement dans Dropbox.

C’est la meilleure chose que j’ai faite jusqu’à présent ! 💃

Il y a quelques mois, j’ai fait une (très) mauvaise manipulation.

J’avais une deadline serrée, j’avais terminé une commande d’une centaine de pages que je devais rendre le lendemain. J’ai fait une danse de la joie, yay, puis j’ai fait ce que je faisais d’habitude : j’ai enregistré le document sous un autre nom pour conserver la mise en page et j’ai tout effacé avant de le refermer.

Sauf que.

Je n’ai pas enregistré sous un autre nom.

Et j’ai quand même tout effacé.

🙈

Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite. Juste par habitude (ou réflexe ?), j’ai regardé la liste de documents récents et j’ai remarqué qu’il n’y avait le nouveau document que j’étais supposée créer. J’ouvre ma commande et, ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie. J’ai totalement vidé mon document. Celui-là-même que je devais rendre tout juste quelques heures plus tard.

Et là, la danse était loin d’être joyeuse.

Mon cœur battait de façon si erratique !

J’ai commencé à paniquer, mais à paniquer très fort. Je ne pourrais pas refaire ces cent pages, pas en une semaine, encore moins pour dans quelques heures. Tremblante, j’ai essayé de voir si Word a gardé mes versions antérieures.

Non.

J’ai cherché le fichier des documents temporaires.

Il était vide.

J’étais à deux doigts de pleurer, les gens.

Puis je me suis souvenue de Dropbox.

J’ai ouvert mon tableau de bord, j’ai tout ouvert (j’ai des fichiers dans des fichiers dans des fichiers), j’ai cliqué et là… Béni soit le créateur Bénis soient les créateurs de Dropbox, Arash et Drew, jusqu’à la quinzième génération (après, je ne me responsabilise plus).

Dropbox avait les versions précédentes.

Il avait même, genre, 1500 versions précédentes.

La version gratuite sauvegarde toutes les versions des 30 derniers jours.

Avec la version étendue, jusqu’à UN AN !

J’ai restauré mon affaire (avec l’avant-avant-dernière version puisque les autres étaient vides !), je me suis assurée que c’est le bon document, je me le suis envoyée aussitôt par e-mail, pour être vraiment sûre-sûre, puis j’ai fermé Wally.

Je venais de passer les cinq minutes les plus longue de ma vie professionnelle.

Et j’en ai vécu, des moments à peu près compliqués…

Du coup, je te le dis, les gens : si tu travailles sur ordinateur, Word ou OpenOffice ou ce que tu veux, écris directement dans Dropbox.

Dropbox est ton ami.

Je ne suis même pas sponsorisée. 😥

(Si tu veux tester, clique sur ce lien grâce auquel je pourrais agrandir ma mémoire !)

Series Navigation<< La minute de l’écrivain geek – Sauvegardez vos écrits
Print Friendly, PDF & Email
Cette entrée a été publiée dans Ressources. Placez un signet sur le lien permanent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *