Correction

Entre parenthèses…

Après le tiret, les guillemets et l’usage de l’italique, nous passons aux parenthèses ! Bon, vous me direz, les parenthèses, vous connaissez. Rien de compliqué là-dedans, une fois qu’on a compris que chaque parenthèse ouverte se ferme. Et voilà, le cours est fini, à la semaine prochaine !!!

Bon, ok…

Un peu de typographie :

Alors les parenthèses, en effet, ce n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué au niveau typographie. Pas d’espaces à l’intérieur des parenthèses, espace justifiante à l’extérieur.

Le blabla^(pas d’espace autour du blabla que vous voulez mettre entre parenthèses)^et la suite du blabla. Évidemment, dans le cas où votre parenthèse fermante est suivie d’une virgule, d’un point ou de points de suspension, il n’y a pas d’espace : (un truc entre parenthèses), et la suite de votre phrase.

Maintenant, la partie intéressante, à savoir la ponctuation de votre blabla entre parenthèses. Si vous avez une phrase complète entre parenthèses, elle va commencer par une majuscule et se terminer par un signe de ponctuation (point, point d’exclamation, d’interrogation, points de suspension). Si la phrase n’est pas complète, pas de majuscule au début, et pas de ponctuation à la fin.

Ceci est une phrase (vous vous en doutez un peu) qui prouve que je suis toujours aussi nulle pour les exemples (Mais qu’on ne se moque pas, ok ? J’essaie de faire des efforts !).

Le signe de ponctuation est « chassé » à la fin de la parenthèse.

On peut imbriquer des parenthèses (je le fais souvent dans mes emails (j’ai tendance à aimer les parenthèses)), mais évitez quand même de le faire, ce n’est pas ce qu’il y a de plus gracieux dans un texte littéraire.

Utilisation des parenthèses :

L’explication

La parenthèse sert ici à expliquer un propos, ou donner des exemples :

Les héritiers (enfants, frères et sœurs) ont droit à une partie du patrimoine.

L’isolation

Ici, on va introduire une précision, indispensable ou non, que l’on isole pour ne pas briser le rythme de la phrase :

—   Prends une carte en fermant les yeux.
—   Comme ceci (elle ferme les yeux et tend la main vers les cartes) ?

Le commentaire

Assez clairement, les parenthèses sont ici utilisées pour préciser la pensée du narrateur :

Les remarques négatives (et assez injustes) sur sa manière de s’habiller ont causé beaucoup de peine à Alexandra.

Vous pouvez aussi utiliser les parenthèses pour indiquer une alternative, ou la coexistence de deux formes entre lesquelles vous ne choisissez pas vraiment :

Les remarques négatives (ou objectives) sur sa manière de s’habiller ont causé beaucoup de peine à Alexandra (ou alors elle faisait très bien semblant).

Les confidences au lecteur

Le narrateur peut utiliser les parenthèses comme aparté, pour s’adresser à son lecteur :

— Et tu es encore rentré au milieu de la nuit ! Et comme d’habitude, tu as jeté tes vêtements partout dans la pièce sans même les plier et les mettre sur la chaise !
(Décidément, elle ne me laisserait jamais en paix… Elle se prenait vraiment pour ma mère. Ou ma femme. Et cela me déplaisait au plus haut point.)

Parenthèse dans le discours

—   Et là, j’étais persuadée (vous savez à quel point je suis paranoïaque) qu’il me suivait et qu’il allait m’attaquer sauvagement.

Parenthèse dans une pièce de théâtre

Je ne sais plus ce que je fais ! (Il se met à genoux et commence à se balancer d’avant en arrière.) Depuis deux jours, j’ai l’impression que je deviens fou, que je perds la tête. (Il enserre ses tempes de ses mains.)

Il est d’usage de mettre le texte entre parenthèses en italique.

Indication d’une traduction

—   Sie sprechen Deutsch ? (Vous parlez allemand ?) demanda-t-elle.
—   Ja, sicher. Aber wenn es möglich wäre, möchte ich mit Ihnen in Französich sprechen. (Oui, bien sûr. Mais si c’est possible, je préférerais vous parler en français.)

Vous noterez d’ailleurs que les mots étrangers sont en italique.

Il y a évidemment de nombreux autres usages, mais ils ne sont pas pertinents dans le cadre de la rédaction d’un récit, et s’utilisent plus fréquemment dans des ouvrages de référence, des bibliographies, des ouvrages techniques, etc.

Et voilà ! Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas !

Autres articles de cette série :
<< Du bon usage des italiquesÀ chacun son titre >>

Cet article a été posté dans Correction et taggé sous . Ajouter le permalien aux favoris.
Partager !
Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>