Rendez-vous

NaNoReBel, mode d’emploi

nanowrimorebel

Si vous vivez dans une cave, êtes un extra-terrestre fraîchement débarqué, ou avez été élevé par des loups et récemment réintégré à la civilisation, tout ce que vous avez besoin de savoir sur le NaNoWrimo est résumé dans nos articles de l’an dernier, et de cette année.

Ce nouvel article vous propose d’explorer la face cachée du NaNo, le côté obscur du WriMo, j’ai nommé : la « Rebel Attitude » !

Résumé des épisodes précédents :

Pour comprendre cet autre aspect du NaNo, il est important de revenir sur ce qu’est fondamentalement ce dernier.

Lors de la mise en place des règles du NaNoWriMo en 2000, le challenge consistait à :

« Écrire un nouveau roman de 50 000 mots entre le 01 et le 30 novembre. »

Cette règle est toujours en vigueur et se développe de la sorte : (références = FAQ, règles générales, forum des réglementations du NaNoWrimo, histoire du NaNoWriMo)

  • Un support écrit (pas d’équivalence audio, vidéo ou d’autres médias) ;
  • Un nouveau roman (pas une réécriture ni la continuation d’un projet, mais bien un premier jet qui part du premier mot de votre histoire) ;
  • Un roman (un travail de fiction de taille suffisante, même si la tolérance est tout de même large puisqu’un recueil de nouvelles se qualifie, mais : de la fiction !) ;
  • Être l’unique auteur (pas de travail à plusieurs plumes) ;
  • Ne compte que ce qui a été écrit entre le 01/11 0:00 et le 30/11 23:59 (rien de ce qui a pu être préparé avant ou terminé ensuite) ;
  • 50 000 mots ou plus écrit pour le roman dans le temps imparti, type de travail comptabilisable (c’est assez simple : c’est tout ce qui est dans le manuscrit) :
    • Annexes ;
    • Citations (dans la limite ou le roman n’est pas une collection de citations) ;
    • Dédicaces ;
    • Épigraphes ;
    • Épilogues ;
    • Glossaires ;
    • Introductions ;
    • Notes de bas de page ;
    • Notes de fin d’ouvrage ;
    • Notes de l’auteur ;
    • Préambules ;
    • Préfaces ;
    • Prologues ;
    • Prose du texte lui-même ;
    • Remerciements ;
    • Symboles (écrits, type alphabet non latin) ;
    • Table des matières ;
    • Titres (du roman, des pages, des chapitres).

Mais qui sont donc les rebelles du NaNo ?

C’est simple… Si vous ne respectez pas intégralement toutes les règles susmentionnées : vous êtes un rebelle ! La beauté de la chose c’est que cela ne vous empêche pas de participer !  ;-)

Prenez mon exemple : pour le NaNo 2013, j’utilise le mois de novembre pour en fait « préparer » mon roman. C’est-à-dire présentation, résumé, synopsis, fiches de personnages, recherches, plan… tout est 100 % orienté vers le roman, mais rien ne figurera tel quel dans le manuscrit => Rebelle !

Certains auteurs – je ne suis pas une balance, je ne citerai pas de nom – en profitent pour finir leur roman en cours => Rebelles !

D’autres écrivent un mémoire, une thèse ou une autobiographie => Rebelles !

Plusieurs se liguent pour écrire à quatre mains et viser les 100 000 mots => Rebelles !

Et finalement, s’il est tentant de refaire sa bio pendant le NaNo => Rebelle ! (On a dit DANS le manuscrit, pas sur la couv’ ou la quatrième de couv’.)

Le distinguo entre rebelle et « tricheur »

Peut-on vraiment tricher au NaNo ? Ce n’est finalement qu’un défi que l’on se lance à soi-même, la récompense est personnelle et c’est plus entre votre conscience et vous que ça se passe…

Par exemple, je ne compterais pas les mots de cet article dans mon décompte, même sous prétexte que c’est la période et que « ça parle du NaNo ». Pour moi, les 50 000 mots DOIVENT être en rapport direct avec le roman. Sinon je pourrais faire un NaNo tous les mois rien qu’avec les ramassis de con*^ ?! que je produis dans mes courriels quotidiens.

La philosophie derrière le NaNoWriMo, ce n’est pas « pondre 50 000 mots à tout prix », mais « débrider votre imagination pour écrire en roman ». S’il se trouve que vous noircissez 50 000 mots au passage : tant mieux pour vous !

Et vous dans tout ça ? Plutôt respectueux jusqu’au bout des ongles ? Ou un peu rebelle sur les bords ? Lâchez-vous et dites-nous tout !

Autres articles de cette série :
<< C’est bientôt NaNoWriMo !Cindy van Wilder, auteur des Héritiers, NaNoWriMo 2008 >>

Cet article a été posté dans Rendez-vous et taggé sous , , . Ajouter le permalien aux favoris.
Partager !
Print Friendly

6 réponses à NaNoReBel, mode d’emploi incluant les trackbacks et les pings.

  1. vestrit a dit :

    Pour ma part, NanoRebel. J’écris pas des gros romans, le mien a eu le bon gout de s’arrêter à 44 kmots. ^^
    Du coup, je vais ajouter une ou deux nouvelles pour compléter mon quota.

  2. Jartagnan a dit :

    Cette année, je n’ai pas écrit UN roman, mais une série de trois épisodes… Alors oui, mis bout à bout ça fait un roman, surtout que c’est centré autour du même univers, du même personnage… Mais ça reste trois histoires quoi … :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>