Le monde de l’édition

Les éditions du Petit Caveau par Ambre Dubois

editions_du_petit_caveau_logo[Espaces Comprises] Pouvez-vous raconter la naissance des éditions du Petit Caveau ?

Ambre Dubois : Bonjour, les éditions du Petit Caveau ont vu le jour en 2008, cela fait donc déjà presque 6 ans. Au départ, tout est venu d’un forum qui regroupait des fans de littératures vampiriques. À l’époque, la mode de la bit-lit n’avait pas encore envahi nos étagères et nous guettions avec vigilance chaque sortie un tantinet fantastique. De plus, très peu d’auteurs francophones étaient édités. Alors l’idée est venue de permettre à ces auteurs, par le biais d’une petite structure, de pouvoir publier des textes fantastiques et de combler, par la même occasion, notre soif de littérature vampirique.

[EC] Quelle est votre ligne éditoriale ?

Pour le moment, elle se limite uniquement à de la littérature vampirique. Nous acceptions donc les romans, les novellas, les recueils de nouvelles… Et pourquoi pas un jour si l’occasion se présentent les BDs ou les mangas…

[EC] Quel est votre public ?

Il est essentiellement féminin, mais nous comptons aussi des lecteurs fidèles. Nous comptons des clients très fidèles qui prennent le soin de précommander à chaque sortie nos nouveaux titres. Nous en profitons pour les remercier très chaleureusement. Sans eux, l’aventure serait impossible !

[EC] Comment se déroule la soumission ?

L’auteur nous envoie son manuscrit par mail (lorsque les soumissions sont ouvertes, ce qui n’est pas le cas pour le moment). Ce dernier est alors pris en charge par un comité de lecture. Chaque titre est lu par 3 personnes minimum. Nous tenons à être certains de ne pas passer à côté d’un texte susceptible de nous intéresser. En cas de doute, d’autres lecteurs lisent également le récit. Il faut en général environ 3-4 mois avant que nous renvoyions notre réponse.

[EC] Comment choisissez-vous un texte ?

Tout d’abord, il faut que l’histoire de base nous plaise, c’est évident. Mais il est aussi important que le style de l’auteur ne demande pas trop de retravail car nous sommes une petite structure de bénévoles et nous assumons les corrections sur notre temps libre. Tout est donc une question d’équilibre entre le contenu du récit et sa présentation. Et puis, bien sur, il y a les gros coups de cœur. ;-)

[EC] Qu’est-ce qui vous rebute dans un manuscrit ?

Des fautes à chaque mot, un style lourd, des dialogues inutiles… mais aussi des récits très formatés qui se veulent des copies de Twilight. Dernièrement, nous avons reçu énormément de manuscrits se déroulant dans un cadre scolaire et racontant des « amours » entre humains et vampires. Nous comprenons que les romans de Stephenie Meyer aient inspiré beaucoup de monde, mais parfois cela frise l’overdose.

[EC] Quels conseils donneriez-vous aux auteurs qui se lancent ?

De bichonner leurs textes le plus possible, de faire en sorte qu’ils soient le plus abouti, surtout du point de vue du style, de l’orthographe… Un texte qui se lit facilement apporte déjà un premier abord positif. Et puis, il faut écrire ce que l’on aime, ne pas spécialement essayer de se couler dans un moule bit-lit ou fantasy… L’originalité d’un récit est toujours un plus, mais on se rend compte aussi que des histoires très simples peuvent être très agréable à lire si elles sont bien écrites. Il n’y a pas de recette miracle.

[EC] Comment se déroule la publication d’un texte ?

Une fois le manuscrit accepté, nous proposons un contrat à l’auteur reprenant les différentes conditions de publication. Ensuite, l’auteur doit généralement patienter quelques mois avant que l’on s’occupe de son texte car nous publions peu de titres par an (ce qui fait qu’un manuscrit accepté sortira souvent dans un délai de plus d’une année). Nous réalisons généralement deux tours de corrections sur chaque manuscrit, par deux correctrices différentes. Une fois que l’auteur a terminé de corriger et que le texte est définitif, nous procédons à la mise en page et nous nous occupons des couvertures. Pour la vente, nous fonctionnons avec un système de préventes. Avant que le nouveau titre ne parte à l’imprimerie, nous le proposons en précommande aux lecteurs. Ce système permet de financer en partie le coût de l’impression et de nous aiguiller quant à la quantité d’exemplaires à imprimer pour le premier tirage.

[EC] Publiez-vous en numérique également ?

Oui, depuis quelques mois. D’ailleurs, nous ne cachons pas que ce format a été un vrai souffle d’oxygène pour la maison d’édition car il nous permet de pallier aux difficultés de ventes des romans papier. Nous avons donc converti la majorité de nos romans en format numérique, ainsi qu’une bonne partie des nouvelles faisant partie des anthologies (à l’exception évidemment des textes pour lesquels les auteurs sont réticents à cette conversion). En parallèle de nos sorties « papier », nous publions également des romans feuilletons sous format numérique à raison d’un épisode par mois que le lecteur peut télécharger au fur et à mesure que l’auteur l’écrit. Ce système semble avoir trouvé son public.

[EC] Quel a été le dernier coup de cœur ?

Un roman de Chloé Bourdon qui porte le nom de L’Eau noire et qui sortira courant 2015. Quand je l’ai lu pour la première fois, le titre m’a fait penser à un récit d’Anne Rice, tant l’histoire était sombre et gothique. J’espère que les lecteurs l’apprécieront tout autant…

[EC] Quelle a été votre meilleure vente ?

denotresangDe notre sang d’Adeline Debreuve-Theresette, une novella romantique qui raconte les amours de Dracula et d’une humaine. Bien que ce titre date de quelques années maintenant, il continue de bien se vendre. À croire que derrière les amateurs de vampires, se cachent surtout de grands romantiques !

[EC] Quelles sont vos actualités ?

princedelombreNous avons un joli petit planning de sorties pour 2014 dont nous sommes très fiers. En ce début d’année, nous proposons les romans Vampires d’une nuit de printemps de Lia Vilorë en version numérique ainsi que le dernier tome de la saga romantique de Stéphane Soutoul, Cœur de ténèbres.
Les nouveautés papier arriveront en mars avec la sortie du Prince de l’ombre d’Ambre Dubois et le démarrage de notre nouveau feuilleton numérique écrit par Cécile Duquenne, qui promet d’être très original puisqu’il associera vampires et ovnis !
En mai/juin, nous publierons également un tout nouvel auteur, Thibault Rollet, qui nous proposera de découvrir l’univers décalé de Mr N, le Passe-mondes.
En été, nous sortirons le récit d’un autre auteur inédit, Kath par Kristoff Valla, une saga pleine de rebondissements et d’aventures, dans un genre que nous n’avons pas encore édité.
Et nous clôturerons l’année avec l’ultime tome de la saga du Dernier vampire de Jean Vigne : Rédemption. Bref, entre romance, science-fiction, récits gothiques et d’aventures, nous espérons qu’il y aura là de quoi satisfaire les lecteurs mordus de fantastique !

Autres articles de cette série :
<< Les éditions L’ivre-Book par Lilian Ronchaud

Cet article a été posté dans Le monde de l’édition et taggé sous , . Ajouter le permalien aux favoris.
Partager !
Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>