Ressources

Peuples et coutumes – 1ère partie

Peuples et coutumes

Généralités

  • Les gens du peuple croient-ils les vieux contes, rejettent-ils ceux qui sont basés sur des éléments réels (par exemple la guerre de Troie) ?
  • Les jeunes rebelles s’habillent-ils différemment des autres ? Est-ce qu’on les y autorise ?
  • Comment la plupart des gens gagnent-ils leur vie ?

Coutumes

  • Le temps ou le climat influencent-ils les habitudes ou les coutumes, telles que la sieste du milieu de l’après-midi dans les pays chauds ?
  • Qu’est-ce qui est considéré comme une unité familiale normale ? Quelle est l’étendue d’une « famille étendue » ? Quelle est l’importance des liens familiaux et des responsabilités familiales ?
  • Quels sont les rites de passage dans cette culture ? Sont-ils des rituels formels, comme être adoubé chevalier, ou sont-ils informels ? Sont-ils différents pour les hommes et les femmes ? Pour les nobles et les paysans ?
  • Quelles coutumes entourent une naissance et l’introduction d’un nouvel enfant dans la famille ? La mère est-elle mise à l’écart durant une certaine période ? L’enfant l’est-il ? Y a-t-il une présentation formelle du nouvel enfant aux parents, grands-parents, au chef suprême, au prêtre ? Est-ce l’occasion d’une fête et d’une célébration, ou chacun fait-il profil bas pour éviter d’attirer les démons ou la malchance ?
  • Qui est normalement présent pour les naissances ? Est-ce une affaire strictement féminine, des hommes sont-ils impliqués, ou la seule femme présente est-elle la femme enceinte ?
  • Qui élève les enfants ? À quel âge commencent-ils à être instruits ou formés ? Par qui ? Sont-ils considérés comme des adultes miniatures ? S’habillent-ils différemment des adultes ? Si oui, quand passent-ils aux vêtements d’adultes ?
  • Quelles coutumes entourent la mort et l’enterrement ? Y a-t-il une classe spéciale de gens (médecins, prêtres, entrepreneurs des pompes funèbres, intouchables) qui s’occupent des cadavres ? Qu’est-ce qui doit être fait et pourquoi (brûler les cheveux pour libérer l’esprit, incinérer le corps pour éviter la nécromancie, placer des pièces de monnaie sur les yeux pour le passeur, etc.) ? Les morts sont-ils craints, vénérés ou ignorés ?
  • Quelles armes personnelles sont à la disposition de qui peut se les permettre ? Est-ce que certaines sont considérées comme des armes « réservées aux nobles » par tradition ou par loi ? Y a-t-il des lois interdisant à certaines classes d’être armées ?

Alimentation

  • Hommes et femmes, parents et enfants, domestiques et maître mangent-ils séparément, ou est-ce que tout le monde mange ensemble ? Comment le statut social est-il montré à table (allocation des places au-dessus ou au-dessous du sel, près ou loin du bout de table, etc.) ?
  • Quels plats sont considérés comme des plats de fête ? Quels aliments/boissons sont associés aux fêtes, aux événements, (par exemple les enterrements, les mariages) ou à des moments particuliers de l’année ?
  • Qu’est-ce qui distingue un dîner formel de la haute société d’un repas ordinaire, la quantité et la variété de nourriture mises à part ? Comment les manières à la cour diffèrent-elles des manières de la vie de tous les jours ?
  • Quels couverts sont utilisés, le cas échéant ? Fourchettes, couteau, cuillères, baguettes ?
  • Quel est l’ordre des plats dans un repas de la bourgeoisie typique ? Commencent-ils avec le vin, puis un dessert, puis un ragoût, puis une salade, ou apportent-ils tout en même temps immédiatement ?
  • Des arrangements spéciaux sont-ils nécessaires pour recevoir des invités de différentes races/espèces ? Des chaises plus hautes pour les nains, de la viande crue pour les loups-garous, des perchoirs pour les harpies, etc. ? Comment les habitudes de consommation des différentes races reflètent-elles leurs cultures et leur biologie ? À quel point cela rend-il difficile l’interaction sociale entre les races ?
  • Les installations sanitaires sont-elles assez performantes pour que l’eau non traitée soit potable ? Sinon, que boivent les gens à la place ?
  • De quelle forme sont des tables/les endroits réservés aux repas (ronde, oblongue, carrée, rectangulaire, etc.) ? Où est la « place d’honneur » pour un invité ? Où les membres importants du ménage s’asseyent-ils/se couchent-ils/se placent-ils (quelle que soit la position dans laquelle ils prennent leurs repas) ?
  • Quels aliments, bien que comestibles, ne sont jamais mangés (qu’est-ce qui n’est pas kasher) ? Pourquoi ? Est-ce que les aliments humains communs sont toxiques pour les nains ou les elfes (ou vice versa) ?
  • Quels types de nourriture ou d’épices sont caractéristiques aux différentes races ? Aux différentes cultures ? Aux différents pays ?

Salut et réunion

  • Quand on rencontre quelqu’un, comment le salue-t-on ? Un signe de la main, une poignée de main, une révérence, un autre geste ? Quelle est l’origine de ce salut ? (exemple : se serrer la main pour prouver que sa main « d’arme » était vide) ? Y a-t-il un geste spécial « Je-ne-suis-pas-armé » pour les magiciens ?
  • Y a-t-il une différence entre le salut à un égal et le salut à un supérieur ou à un subordonné ? Y a-t-il une différence entre le salut à un homme ou à une femme ? Un humain/non-humain ?
  • Y a-t-il une manière de modifier un geste de salutation pour le rendre insultant ?
  • Comment deux personnes qui ne se sont jamais rencontrées sont-elles habituellement présentées ? Quel est l’ordre de priorité quand il y a plusieurs personnes de sexe ou de statut social différents, lesquelles doivent toutes être présentées les unes aux autres ?
  • Y a-t-il des classes de personnes/des êtres vivants qui ne sont jamais présentés à d’autres classes de personnes/d’autres êtres vivants ? Est-ce que les « noms véritables » ont une signification, et si oui, dans quelles circonstances donnerait-on à quelqu’un le « nom véritable » d’une autre personne, d’un autre être vivant ?
  • Existe-t-il des coutumes impliquant la manière dont quelqu’un est appelé en étant présenté (par exemple : donner tous les noms et titres d’une personne lors de la première rencontre, mais ne jamais les répéter après, de sorte qu’il est toujours désigné sous le nom de « George » bien qu’il ait présenté en tant que « duc George Edouard Canterbury Gorden de la Suis-Foule, marquis de Horsham, Whitewater et Framingham, comte du clos Saint-Pierre, et vicomte d’Abernathy ») ?
  • Y a-t-il une différence entre la manière dont vous saluez quelqu’un que vous connaissez déjà et celle dont vous saluez un étranger (ou tout le monde se donne toujours une accolade ou se serre la main ou quoi que ce soit) ? Comment est-ce que quelqu’un manifeste avoir remarqué une connaissance à une certaine distance de lui (passant de l’autre côté de la rue) ? Par un hochement de tête, en inclinant son chapeau, par un signe de la main, par un sourire, ou sans rien faire ?

Gestes

  • Quand on rencontre quelqu’un, comment le salue-t-on ? un signe de la main, une poignée de main, une révérence, un autre geste ? Quelle est l’origine de ce salut ? (exemple : se serrer la main pour prouver que sa main « d’arme » était vide) ?
  • Les gestes et le langage du corps dans cette société sont-ils généralement subtils ou pas ? Les gens parlent-ils avec leurs mains, ou cela est-il considéré comme vulgaire ?
  • Y a-t-il une manière de modifier un geste de salutation pour le rendre insultant ?
  • À quelle distance les gens se tiennent-ils les uns des autres pour parler ? Qu’est-ce qui est considéré comme une distance à la fois polie et confortable pour les gens de cette culture ? Ceux d’autres cultures/pays/races ? À quel point les gens se rendent-ils compte de ces différences ?
  • Quels gestes sont insultants ? Que signifient-ils ? La signification de certains gestes diffère-t-elle selon la culture, la race, ou l’époque (exemple : le signe américain « V pour victoire », qui est devenu le signe de la paix, et qui est/était très insultant en Europe) ?
  • Comment les gestes et le langage du corps diffèrent-ils entre les pays ? Entre les espèces ? Y a-t-il des choses qui n’importent pas dans un endroit et qui sont des insultes mortelles dans d’autres (manger avec la main gauche, etc.) ?

Visites

  • Quelles sont les manières de montrer le respect (révérence, salutation, etc.) ? À qui doit-on montrer ce respect ? À ses aînés, ses supérieurs hiérarchiques, ses professeurs, aux prêtres, etc. ?
  • Y a-t-il des questions qui doivent être posées ou évitées (comment va la famille, comment vont les affaires, ne jamais parler de politique ou de religion, etc.) ? Y a-t-il des sujets qui peuvent seulement être abordés par l’hôte ? par l’invité ?
  • À quel point la culture prend-elle au sérieux les responsabilités de l’hôte et de l’invité ? Quelles règles définissent quand quelqu’un devient un hôte ou un invité (par exemple, dans les pays du Moyen-Orient, donner le pain et le sel à quelqu’un fait de la personne votre invité, alors que lui offrir un repas en cinq plats sans pain ou sel non) ?
  • Qu’est-ce qu’il est considéré comme poli d’offrir à un invité : de la nourriture, de la lecture, des gardes ou serviteurs personnels, de la musique/du divertissement, une personne du sexe opposé avec laquelle passer la nuit ?
  • Qu’est-ce qui est considéré comme une réponse courtoise à l’offre d’un hôte ? Est-il considéré comme grossier d’accepter certaines choses ? de les refuser ? de les demander ? de ne pas les demander ?
  • Quand un invité arrive, est-ce qu’on lui offre immédiatement une boisson ou de la nourriture, est-ce qu’on attend un certain temps ou est-ce seulement à sa demande ? Y a-t-il une boisson ou un aliment particuliers qu’il est usuel d’offrir à un invité qui vient d’arriver ? À un invité qui part (coup de l’étrier) ?
  • Comment est-ce que les différentes habitudes de consommation des diverses cultures et races interagissent et sont en conflit ? Exemple : une personne d’une culture qui considère comme impoli de refuser qu’on lui offre de la nourriture étant l’invitée de quelqu’un dont la culture considère comme impoli de cesser d’offrir de la nourriture avant que l’invité ne dise « stop ».

Fantasy Worldbulding questions est la propriété de Patricia C. Wrede, merci de ne pas redistribuer le questionnaire original ni sa traduction qui a été publiée ici avec son accord exclusif.

Autres articles de cette série :
<< Caractéristiques physiques et historiquesPeuples et coutumes – 2e partie >>

Cet article a été posté dans Ressources et taggé sous , . Ajouter le permalien aux favoris.
Partager !
Print Friendly

5 réponses à Peuples et coutumes – 1ère partie incluant les trackbacks et les pings.

  1. Cécile Ama Courtois a dit :

    Purée, c’est… complet comme recherche.
    C’est plus de l’écriture, c’est de l’anthropologie !
    Et quand on a plus d’une dizaine de peuples (d’espèces et races différentes) on fait comment ?

  2. Jo Ann a dit :

    Un de ces jours, je prendrais point par point, et je répondrai sur mon blog juste pour voir si monde est aussi développé que je ne le crois. :-)

    • Ness a dit :

      Moi j’essaierai une fois pour les Enfants de l’Ô, mais j’avoue que mon monde n’étant absolument pas développé, je risque d’y passer encore plus de temps que pour ma traduction, et c’est pas peu dire…

    • Alice a dit :

      J’y ai songé aussi, mais j’ai trop peur de me rendre compte que je n’ai pensé à rien… ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>